Jérémy va créer des œuvres d’art à partir de pièces d’avion usagées

Jérémy Brousseau est ingénieur chez Airbus sur l’A350. Il a la chance d’intégrer le Bizlab afin de développer sa start-up « Waste App ». Le but de la startup est de créer des œuvres d’arts à partir de pièces d’avion usagées. Il est accompagné pour cette belle aventure par Anaïs Mazaleyrat qui joue également le rôle de second.

Comment est le projet ?

L’idée de leur projet est de récupérer un maximum de déchets d’avions qui partent vers les filières de recyclage traditionnelles. Ces déchets sont ensuite revalorisés. Sachant que dans les 20 prochaines années, on va avoir près de 15000 avions seront mis au sol. Il est donc important de gérer leur fin de vie. Selon les explications de Jérémy Brousseau, il souhaiterait monter des partenariats avec des démanteleurs pour prendre les pièces. Et à partir des pièces d’avions usagées, il prévoit de faire appel à des designers de la région, des artisans. Mais également des ébénistes qui pourraient se joindre dans leurs projets… Ces derniers pour créer des tables, des lampes, des chaises pour décorer une maison.

A qui s’adresse le projet ?

Le mobilier s’adresse à tout le monde. Selon l’ingénieur, le concept va être proposé à des personnes d’Airbus qui voudraient du mobilier nouveau pour leur bureau. Mais également à des restaurants qui souhaitent refaire leur décoration d’intérieur. Sans oublier les particuliers qui veulent se faire plaisir avec un nouveau produit. Jérémy Brousseau est une personne attirée naturellement par la peinture et la musique. Il a exploité sa fibre artistique au service de ce projet soutenu par Airbus. Un projet dans le cadre du Bizlab qui a permis d’accélérer la création d’un prototype pour le mettre sur le marché. Côté marketing «Waste App» prévoit de changer de nom dès la fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *